Juin 2017 : Session de sensibilisation au handicap et atelier langue des signes

Samedi 17 Juin : Session de sensibilisation au handicap en classe / atelier langue des signes

Nous voici à l’école élémentaire Marsoulan dans le 12è arrondissement de Paris.

La particularité de cette session est que cette fois, elle a été réalisée non pas dans le cadre scolaire (donc décidé par les enseignants) mais sur inscription volontaire des familles, un samedi matin… et qui plus est, un samedi matin ensoleillé ! Bien que cette session de sensibilisation ait été organisée en partenariat avec la FCPE Marsoulan et deux autres Unités Locales FCPE du 12è, seulement 8 enfants sont inscrits. Qu’à cela ne tienne, nous aurons plus de temps à consacrer à leurs questions, voilà tout !

Nous commençons par un café d’accueil, préparons l’espace. Nous avons de la chance, nous disposons de la cour de récréation pour y installer nos ateliers. Nous ferons le préambule sous le préau, puis les enfants se dirigeront vers les ateliers.

10h15 : les enfants s’installent autour de l’espace réservé à la partie théorique, nous leur fournissons du papier et des crayons, et nous leur demandons de nous expliquer ce qu’ils savent du handicap, soit par des dessins soit par des mots. Au fur et à mesure, d’autres enfants arrivent, accompagnés de leurs parents. Des parents qui nous disent qu’ils ne vont pas rester, qui s’installent pour 5 minutes le temps de voir de quoi il s’agit, et qui finalement restent sur toute la séance !!! Au total une bonne quinzaine d’enfants étaient finalement présents, avec leurs parents !

Nous récupérons les feuilles et développons avec les enfants les idées ou questions qu’ils y ont mises.

   

   

10h55 : nous passons aux ateliers ; une nuée d’oiseaux s’égosillant à qui mieux mieux part à l’assaut des tables d’activités ! Sasha est fière comme tout d’animer avec moi l’atelier Langue des Signes ! Elle est à son affaire ! Et elle aussi, elle tourne sur les activités proposées : plaques sensorielles, atelier DYS, atelier matières. Les enfants sont contents et participent avec joie, bonne humeur, et curiosité. Nous n’avons pas proposé d’atelier sur la cécité, car notre camarade Accessijeux animait deux tables de jeux adaptés pour personnes malvoyantes.

   

Sans trop m’avancer, je crois pouvoir dire que cette matinée a été un succès. Un de plus !

Il nous reste encore deux rendez-vous avant la fin de l’année scolaire, ce qui portera à 5 le nombre d’ateliers que nous aurons animés depuis deux mois. Un vrai succès si l’on tient compte du fait que S.A.S.H.A est une toute petite asso pas encore vraiment connue sur le territoire et que nous n’avons commencé à démarcher les écoles que depuis le mois d’avril !

Merci à tous ceux qui suivent nos aventures,

et j’en profite ici pour remercier également tous ceux qui croient en nous et contribuent ainsi à nous donner la force dont nous avons besoin pour avancer.

Remerciements :

Petit déjeuner : Auchan Daumesnil

Crédit photos® : Sandra Bonneville (reproduction même partielle interdite sans notre autorisation écrite)

 

Mercredi 21 Juin – Une session spécial pour sensibiliser sur l’handicap visuel

On nous a demandé une session « spécial handicap visuel » pour une classe de CE1.

Objectif : faire toucher du doigt aux enfants les différents degrés du handicap visuel, quelles compensations se mettent en place pour pallier à l’absence d’un sens, et à nouveau, mettre en application pratique ces informations par des ateliers dédiés.

9h00 : les enfants, ravis, nous reconnaissent et nous accueillent avec joie. Nous avons donc laissé une impression positive lors de notre précédent passage !

9h15 : la classe découvre qu’il y a différents degrés dans le handicap visuel et que pour chacun, ce n’est pas forcément le même périmètre de vision qui est impacté. Nous faisons circuler des lunettes factices chacune adaptée à un degré différent, et les enfants sont surpris des restrictions visuelles sur leur champ habituel. Nous faisons également circuler un catalogue imprimé en Braille en recto/verso.

Nous faisons un point un peu plus détaillé sur les moyens de compensation propres à ce handicap ; c’est surtout le chien guide qui retient leur attention, la façon dont ils sont sélectionnés, éduqués, entraînés, puis remis à leur destinataire final.

Des questions… il y en a ! Comment il sait le chien, qu’il faut tourner à droite ? comment il sait où il doit aller ? comment il sait où la personne veut aller ?

Il faut reconnaître que ça interpelle, le chien !!!

Une fois les réponses apportées, mise en place des ateliers. Nous leur proposons :

  • Atelier découverte du Braille avec écriture de son prénom en Braille
  • Atelier découverte sensorielle à la recherche d’une texture, d’une forme, en aveugle
  • Atelier dessin en aveugle

La maîtresse a bien aimé ce dernier atelier, qui a totalement absorbé les enfants. Pas facile de dessiner une maison ou un château, les yeux bandés… Et ce défi leur a beaucoup plu. D’ailleurs la maîtresse leur a demandé de noter leur prénom sur leur dessin avec la mention « dessin en aveugle », afin de les mettre au mur de la classe.

10h15 : la cloche a sonné, c’est la récré ! Les enfants s’éparpillent joyeusement, non sans poser quelques questions complémentaires, dont une qui fait plaisir à entendre « est-ce que vous allez revenir ? »