0

Un œil totalement bionique en vue dans la prochaine décennie

La science-fiction nous montre souvent des robots avec des yeux artificiels, ou encore des personnes aveugles équipées d’yeux bioniques qui interfacent avec leur cerveau en restaurant leur vision.

Une réalité d’ici dix ans ?

Il y aurait 253 millions de personnes dans le monde souffrant de cécités invalidantes. Des recherches sont faites pour développer un œil artificiel, ou bionique. Les robots de l’intelligence artificielle en seront équipés.

En mai 2020, des chercheurs (Hong-Kong et USA) ont mis au point un œil bionique qui s’inspire entièrement de la structure naturelle de l’œil humain.  De forme globulaire, il se compose d’une lentille qui simule le cristallin, d’une rétine artificielle hémisphérique et d’un ensemble de nanocapteurs imitant les cellules photoréceptrices de l’œil humain. Des nanofils fabriqués en pérovskite, sorte de mini-câbles, le relient à un ordinateur pour l’interprétation des signaux électriques. Le champ de vision de cet œil est encore limité à 100 degrés, contre 160 degrés pour l’œil humain, mais le plus impressionnant est la haute résolution de l’imagerie obtenue par la rétine artificielle qui résulte de la haute densité du réseau de nanofils.

« À l’avenir, on pourra utiliser ce dispositif pour améliorer l’efficacité des prothèses oculaires ou pour la robotique humanoïde » expliquent ses concepteurs.

Compte tenu de ces progrès, une large utilisation des yeux artificiels et bioniques dans la vie quotidienne au cours de la prochaine décennie est envisageable.

Une réalité d’ici 10 ans !

0

Port du masque ET de lunettes : le Sanbué va vous rendre la vue… claire

Nous sommes des millions à porter des lunettes et, pour nous sortir de cette pandémie, à porter un masque. Malheureusement notre vision est devenue floue avec cette buée que chaque expiration dépose sur nos verres.

Ce problème a été résolu par deux ingénieurs, Hugo et Johan Lejeune, qui ont développé une languette, ou bandelette adaptable.

Avec un simple scratch, la bandelette s’adapte aux masques jetables comme aux modèles réutilisables en tissu. Le « Sansbué » ainsi baptisé, est réutilisable, recyclable et évite à votre masque de glisser de votre nez.

Un kit comprenant trois languettes et un flacon désinfectant vous est proposé pour 10 euros. Il est à commander sur le site https://sanbue.fr/ et sera livrable dès fin octobre.

 

0

Actualités de la rentrée : masques en tissu et PVC permettant la lecture labiale (ou Masques transparents inclusifs)

En ce début du mois de septembre 2020, l’obligation de porter un masque dans les lieux publics clos (effective depuis le 20 juillet) et l’obligation de porter un masque dans toutes les entreprises publiques ou privées (effective depuis le 1er septembre) et dans certains espaces publics (centre-ville, parc, voiries..) constitue un handicap social non négligeable.

Des masques transparents inclusifs (nom officiel) en tissu et en PVC, facilitant la lecture labiale ont été développés et aujourd’hui deux modèles sont homologués par la direction générale de l’armement (DGA):

 Masque Inclusif® produit par APF entreprises (10,90 euros l’unité et

Masques Sourire® réalisé par Odiora vendu (entre 13 et 15 euros).

Des masques totalement transparents seraient également en projet en France. Aux États-Unis, le Leaf Mask a été homologué par la Food and Drug. Imaginé par l’entreprise Redcliff Medical Devices (Michigan), est un masque entièrement transparent, « doté de filtres à charbon N99+ et d’une fonction d’autopurification à l’aide de la lumière UV-C ».

En France, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel a travaillé au développement de tels masques et en met au quotidien. Ces masques seront distribués à certains enseignants «au cours des prochains jours», a annoncé le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer le 27 août.

Deux informations à noter en cette rentrée scolaire 2020 :

Depuis le 1er juillet 2020, le 0 805 805 110, numéro national vert et gratuit, permet de joindre, grâce à un serveur interactif et selon le besoin, soit la cellule départementale, soit la cellule nationale Aide handicap École.

L’ouverture de Cap École Inclusive, une plateforme numérique d’adaptation ouverte à tous (famille, médico-social, enseignants…) www.reseau-canope.fr/cap-ecole-inclusive ).

0

SASHA : ateliers de sophrologie décodés

Stéphanie, notre super animatrice, vous présente nos ateliers de Sophrologie : écoutez-la et découvrez ce que la sophrologie peut faire pour vous…

Association SASHA et Stéphanie Freytag – Coach en joie de vivre, Master Spécialiste en Sophrologie Caycédienne, anime des ateliers de Sophrologie un samedi par mois, Paris 12ème, Métro Cour Saint-Emilion.

Une occasion en Or de pouvoir découvrir, ou vous perfectionner, dans cette discipline d’exploration intérieure dans une ambiance conviviale et enrichissante.

Inscription : ICI

0

Un dîner d’anniversaire pas comme les autres : Langue des Signes au menu…

SASHA a voulu souhaiter à sa muse, Sasha, un très joyeux et très particulier anniversaire pour ses 10 ans. Et pour ce faire, quoi de mieux que de s’immerger dans son monde à elle, la surdité ? Nous avons donc tenté l’aventure d’un dîner dans un restaurant tenu par des sourds signants. Demande de réservation effectuée, du coup, uniquement par SMS. Réponse rapide !

La devanture du restaurant annonce clairement la couleur :

Le restaurant n’est pas très grand, mais intimiste ; l’accueil chaleureux et souriant, bienveillant. J’avais fait ma réservation au nom de Melle Sasha, et à notre arrivée, le serveur nous a demandé en dactylologie si nous étions bien la famille Sasha… On nous installe, on nous amène le menu :

 

Le concept est vraiment sympa : proposer sans obligation de communiquer autrement pour définir le plat choisi. Nous remarquons que toutes les personnes qui viennent ne sont pas sourdes, mais sont souvent en compagnie soit d’une personne sourde soit d’une personne entendante mais sachant signer.

Notre muse est à la fête ! Elle discute avec la serveuse, avec le cuisinier… la Langue des Signes c’est son monde, et pour elle une grande joie. Elle est comme un poisson dans l’eau ! Et cerise sur le gâteau, ils lui ont préparé rien que pour elle un petit gâteau individuel au chocolat avec une bougie, pour son anniversaire ! Le bonheur existe, je l’ai vu dans ses yeux samedi soir !

Nous vous recommandons fortement ce restaurant, situé rue de Charonne à Paris 11. Non content de faire un voyage linguistique riche, vos papilles ne seront pas en reste car leur cuisine est un régal.

1

Langue des Signes Française… c’est parti !

Bonjour à tous et toutes,

C’est dimanche, il fait beau, ça donne le moral et la pêche vous ne trouvez pas ?

Et chez SASHA, avec le soleil est arrivé… notre enseignant de LSF ! Nous sommes heureux au-delà des mots d’avoir trouvé notre perle rare et de pouvoir enfin lancer ces ateliers.

Ils auront lieu le  mardi soir (pour les débutants) et le jeudi soir (pour les faux débutants), de 18h00 à 19h30.

Ils s’adressent aux débutants et faux débutants, à tous ceux qui souhaitent apprendre une langue riche d’émotions et de partage, à tous ceux qui souhaitent pouvoir communiquer avec un proche sourd ou malentendant, à tous ceux qui veulent découvrir la culture sourde, à tous ceux qui souhaitent aborder la communication autrement.

Comme tous les ateliers SASHA, inscription incontournable pour confirmer votre présence et nous permettre le meilleur accueil : contact@sasha-assoc.com

A très bientôt !

0

Quand une enfant sourde devient, le temps d’une matinée, rédactrice en chef d’un journal pour les 10-13 ans

C’est l’expérience qu’a vécue Sasha, la muse de notre association, accompagnée de son amie Amélie (non sourde), le dimanche 18 mars 2018

Toutes les deux ont été invitées par les éditions PlayBac, éditeurs entre autres des journaux « le Petit Quotidien » (journal d’information pour les 6-10 ans) et « Mon Quotidien » (journal d’information pour les 10-13 ans).

C’est l’entrée… plutôt sympa !

En tout premier, et comme nous étions en avance, nous nous sommes installées dans le café le plus proche et avons dégusté quelques boissons réconfortantes, finalisé le formulaire d’informations, et… souri à l’objectif !

Petite pause en attendant qu’il soit l’heure…. les jus de pomme et cafés ne vont plus tarder à arriver !

Le temps d’une belle matinée, elles ont visité la maison d’éditions, ont planché sur les sujets du jour, choisi ceux sur lesquels elles souhaitaient intervenir et fait leurs petits commentaires (qu’on retrouve dans les encadrés bleus tout au long du journal).

On se prépare psychologiquement…

Wall of Fame !

Wall of Fame… 2 !!!

L’équipe qui a durement planché ce dimanche matin !

Elles étaient fières quand nous sommes venues les récupérer, sur le coup des 13h15. Encore une petite photo pour la route, on aime bien poser en fait !

Et en recevant le paquet de journaux au courrier hier, Sasha, qui n’avait pas été très bavarde sur ce qu’elle avait fait durant cette matinée, s’est mise à raconter pourquoi elle avait choisi certains articles, comment on lui avait expliqué le sujet de l’article concerné et comment on l’avait aidée à faire ses commentaires. Et en conclusion :

J’aimerais bien recommencer, maman, c’était trop bien

Donc vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Envie de lire ce numéro particulier (les commentaires de la rédactrice en chef d’un jour sont fléchés !) ?  c’est  ICI 

Encore un grand merci à l’équipe du Petit Quotidien, qui a pris grand soin de nos petites blondinettes et les a bien guidées.