[NOUVEAU] MELODY, ERGOTHERAPEUTE, NOUS PARLE DE SON METIER

Bonjour Mélody,

Et tout d’abord, un grand merci de prendre le temps de répondre à nos questions sur le métier d’ergothérapeute pédiatrique. Nombreux sont les parents qui ne savent pas ce qu’est un ergothérapeute et quelles sont ses spécificités. Vos réponses seront pour eux une aide précieuse pour mieux s’y retrouver.

Rappelons que SASHA et vous êtes partenaires pour la prise en charge des familles adhérentes de l’association, et leur suivi.

1/ qu’est-ce qu’un ergothérapeute et y a-t-il de grandes différences entre un ergothérapeute pour adultes et un ergothérapeute pédiatrique ?

Un ergothérapeute est un professionnel de santé qui intervient auprès de ses patients tout au long du cycle de la vie. L’objectif est de permettre à la personne présentant un handicap quel qu’il soit, d’être autonome dans les activités de la vie quotidienne.

Un ergothérapeute peut se spécialiser sur les besoins spécifiques à un type de pathologie ou à un âge. En effet, un enfant n’est pas un adulte miniature ! Les besoins sont différents et les pathologies également. La différence est donc principalement en lien avec les choix réalisés par le thérapeute lorsqu’il se forme.

2/ dans quel(s) cas consulter un ergothérapeute pédiatrique ?

Lorsque l’on consulte un ergothérapeute, c’est qu’il y a une plainte occupationnelle, c’est-à-dire une difficulté en lien avec une activité de la vie quotidienne. Nous allons donc chercher à comprendre la raison de cette plainte occupationnelle.

Les raisons principales (liste non exhaustive) qui amènent les patients à consulter un ergothérapeute en pédiatrie sont :

  • Difficultés d’écriture ayant un impact à l’école.
  • Difficultés dans les activités de la vie quotidienne : « maladresse » en lien, souvent, avec des difficultés de motricité fine.
  • Difficultés d’organisation…

A titre d’exemple, si l’enfant n’arrive pas à lacer ses chaussures, l’ergothérapeute trouvera des solutions pour l’aider à y arriver ou à compenser sa difficulté.

3/ quels types de handicaps l’ergothérapeute pédiatrique peut-il accompagner ?

Tous ! Les handicaps peuvent être : moteur (lié au mouvement), auditif, visuel, cognitif, psychique.

Notons néanmoins que certains handicaps et demandes spécifiques nécessitent d’être davantage formés pour pouvoir réellement aider le patient.

Aussi, je conseille toujours de contacter l’ergothérapeute et de lui demander s’il prend en charge ce type de pathologie et y est formé.

4/ y a-t-il un âge minimum requis pour le patient pour consulter un ergothérapeute ?

Aucun. Nous pouvons prendre en charge (si nous y sommes formés) les bébés, les enfants, les adultes, les personnes âgées…

5/ quelle formation faut-il suivre ou quel diplôme faut-il obtenir pour exercer le métier d’ergothérapeute pédiatrique ?

Je conseille toujours d’avoir a minima une ou des formations sur les troubles du langage et des apprentissages (TSLA), qui sont les demandes les plus récurrentes en libéral auprès d’une population pédiatrique.

Il est également possible de suivre des jeunes ayant un trouble du spectre autistique.

6/ comment s’organise la prise en charge de l’enfant ?

Les parents doivent impérativement venir avec une prescription médicale. En effet, bien qu’aucun ergothérapeute n’ait une convention avec la sécurité sociale (nous ne sommes pas remboursés), nous sommes un métier exerçant sur prescription médicale (c’est la loi).

7/ Faut-il une décision MDPH ?

Non. Mais les difficultés impactent régulièrement la scolarité et le dossier MDPH permet d’avoir des adaptations à l’école et d’anticiper les besoins futurs en ayant déjà ouvert le dossier. Par ailleurs, la MDPH peut allouer une allocation enfant handicapé (AEEH) aux parents, afin de financer les soins non conventionnés.

8/ Comment l’ergothérapeute travaille-t-il avec l’enfant ? avec la famille ?

Les séances se font toujours par le biais d’activités. Les activités doivent être en lien avec les objectifs issus du bilan et avoir du sens pour l’enfant.

A titre d’exemple : je propose de la pâtisserie pour travailler l’organisation, la planification, l’anticipation, la gestion du temps, la gestion de la chaleur (très important chez les grands brûlés par exemple), la motricité fine et globale, la dextérité, la force, le calcul (avec les mesures), la lecture de la recette,…

Avec la famille, l’ergothérapeute doit être un réel partenaire. C’est-à-dire qu’il faut que ce qui est fait en séance soit transposé à la maison. Il est également important de comprendre les spécificités en lien avec la famille car cela peut nécessiter des adaptations des séances.

9/ Quelle aide l’ergothérapeute apporte-t-il à l’enfant handicapé ?

Il est là pour l’aider à être autonome dans les activités qui ont du sens pour lui. Il va pour cela, mettre en place de la rééducation (ex : rééducation de l’écriture) ou de la réadaptation (ex : mise en place de l’outil informatique en classe).

10/ quels messages l’ergothérapeute peut-il faire passer aux enseignants ? à la direction de l’établissement ? aux familles ? aux médecins scolaires ?

L’ergothérapeute peut expliquer les réels besoins de l’enfant, les nécessités d’adaptations et comme aborder différemment les choses. La communication avec les différents partenaires n’est pas toujours chose aisée mais, lorsque réussie, elle permet des évolutions positives pour l’enfant.

Pour plus d’informations en santé et sur l’ergothérapie, j’ai créé le compte instagram @Melolergo afin de contrer les fausses informations en santé et sensibiliser au handicap et à l’ergothérapie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s