EMILIE, AVOCATE AU BARREAU DE PARIS SOLIDARITE

Bonjour Emilie, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Emilie Chandler, avocate depuis 2009 au Barreau de Paris, exerçant en droit de la santé, responsabilité médicale et dommage corporel. Membre du conseil national des Barreaux et membre du Conseil de l’Ordre

– Pourquoi avoir rejoint le Barreau de Paris Solidarité ? (on le rappelle, le Barreau de Paris Solidarité est partenaire de SASHA)

Sans tomber dans la bien pensance qui me semble bien trop simpliste, je crois aux actions de terrain et à l’engagement de chacun en fonction de ses capacités et disponibilités au service des plus démunis et des plus fragilisés. Forte de mon engagement et de mes valeurs, il était tout à fait évident pour moi de rejoindre les équipes de BPS.

– Avez-vous déjà exercé auprès de familles touchées par le handicap ? Quelles sont leurs difficultés majeures ?

En exerçant dans les domaines de la responsabilité médicale et plus largement du dommage corporel je suis tous les jours au contact de familles confrontées au handicap.

Submergées par les difficultés du quotidien, elles ne savent souvent pas comment agir pour faire valoir leurs droits en matière de reconnaissance de handicap et de solutions pour des aides concrètes. L’accès à l’information juridique est souvent le premier obstacle même si de nombreuses actions sont régulièrement mises en œuvre. BPS fait un énorme travail pour faciliter l’accès au droit des plus fragiles. 

– Est-ce que ces familles font un recours juridique facilement ou bien est-ce au bout d’un long combat sans avoir gain de cause ? (Quel est l’élément déclencheur de leur démarche juridique ?)

L’élément déclencheur est souvent une rencontre et un échange avec une autre famille qui a été confrontée à la même situation et qui a engagé des démarches qui ont pu aboutir. Ensuite vient le temps de la démarche pour engager un recours.

– Avez-vous vous-même des difficultés à faire entendre leurs droits ? 

Mon métier c’est de travailler au service de ces familles et de faire valoir leurs droits. Le traitement des dossiers est le même quel que soit le client ; en revanche les juridictions en charge des sujets de handicap sont débordées et les procédures très longues (comme dans beaucoup d’autres matières malheureusement). 

– Quels sont les autres combats du BPS ?

BPS coordonne les permanences gratuites des avocats bénévoles au service des personnes fragilisées et les plus éloignées du droit sans se limiter au handicap (violences faites aux femmes, bus de la solidarité…).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s